Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Smartphone Labo

Les conséquences d’une pénurie de composants sur le secteur des Smartphones

Penurie de composants pour Smartphones

Dans une récente étude publiée par l’agence Canalys, Ben Stanton, responsable de la recherche a déclaré que " Le recul de l'industrie des smartphones est assez incroyable ". Il ajoute ensuite que " Les Smartphones sont essentiels pour garder les gens connectés et divertis, et ils sont tout aussi importants à l'intérieur de la maison qu'à l'extérieur. Dans certaines parties du monde, les gens n'ont pas dépensé de l'argent pour les vacances et les sorties, au cours des derniers mois, et beaucoup ont plutôt dépensé leur revenu disponible pour l’acquisition d’un nouveau mobile intelligent. "

A priori, les ventes de smartphones devraient rebondir cette année à mesure que la pandémie s'atténue, si l’énorme problème d'approvisionnement en composants ne limite pas la reprise. Une pénurie mondiale qui touche plusieurs secteurs de l’automobile aux consoles de jeux vidéo en passant par les périphériques informatiques et maintenant les smartphones ; entrainant des soucis de production, des retards d’expédition et une hausse considérable des prix. Pour cause, une perturbation de la chaîne d'approvisionnement en raison de la pandémie de Covid-19 qui dure depuis presque 2 ans, une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis résultant sur un manque de semi-enducteurs et des évènements météorologiques inattendus (sécheresse, incendies, tempêtes…) qui ont touché certains pays asiatiques producteurs de ces fameux composants.

Une production d’iPhone 13 limitée pour les prochains mois

Il y a quelques semaines, nous apprenons que la grande firme de Cupertino serait dans l’obligation d’annuler environ 11% de sa production d’iPhone 13 en produisant que 10 millions d’unité sur les 90 millions prévus au départ. En effet, la pénurie de composants affecte même les plus grands qui selon certaines sources auraient pourtant un stock de pièces critiques de 6 mois et seraient choyés par les fournisseurs pour limiter l’impact de cette pénurie sur leur production. Mais malheureusement, les faits sont là. L’iPhone 13 est touché et se fera plus rare dans les étals des grands distributeurs, surtout dans certains marchés mais c’est aussi le cas de l’Apple Watch 7 et l’iPad mini 6.

Incapable de produire en grand nombre les composants nécessaires à la fabrication de ces appareils, les fournisseurs du géant américain sont contraints de rallonger leurs délais de livraison qui peuvent, à présent, aller jusqu’à 22 semaines. Des délais bien trop longs pour assurer une bonne cadence de production et un approvisionnement régulier des différents points de vente, dans les quatre coins du globe.

Mais Apple n’est pas le seul à souffrir de cette pénurie de composants. D’autres grands acteurs du secteur ont été impactés. C’est le cas, par exemple, de Google qui a annoncé en août 2021 que ses nouveaux smartphones Pixel 5a 5G ne seraient disponibles qu'aux États-Unis et au Japon en raison de ce qu'il a décrit comme des " défis mondiaux de la chaîne d'approvisionnement ". Xiaomi a augmenté le prix de certains de ses modèles vendus en Inde (dont le Redmi Note 10) car le prix des semi-conducteurs a augmenté. Il y a également eu un retard dans l'expédition de son smartphone Mi 11 Ultra en Inde, principalement en raison de problèmes de chaîne d'approvisionnement.

Samsung profite de la situation et vend ses puces plus chères

Alors que la majorité des constructeurs de mobiles tentent de faire face à la pénurie de composants, aux retards de livraison et autres problèmes commerciaux, le géant sud-coréen tire, quand à lui, son épingle du jeu et profite de la situation en revoyant à la hausse le prix de ses puces. Qualcomm étant submergé à cause du manque de semi-conducteurs, Samsung peut désormais mettre en avant ses puces. Elle prévoit même de doubler ses livraisons en 2022 passant la proportion des smartphones équipés de SoC Exynos de 20% à 60%.

Une stratégie qui a déjà commencé, du moins en Europe, puisque des Smartphones Galaxy haut de gamme comme le S21 Ultra sont équipés d’un Soc maison signé Samsung et non d’un Snapdragon de Qualcomm. De belles perspectives pour le sud-coréen qui a vu, au troisième trimestre 2021, son bénéfice d’exploitation augmenté de 28% dépassant les 11 milliards d’Euros. Le résultat le plus élevé de ses 3 dernières années dû essentiellement à la hausse des prix des puces mémoires et aux ventes d’écrans à ses concurrents.

A LIRE : Le guide des batteries externes pour Smartphones

Encore 2 ans de pénurie pour le secteur de la high-tech

Selon les prévisions, les problèmes de manque de composants sur le marché des nouvelles technologies n’est pas prêt de rentrer dans l’ordre. Selon Paul Boudre, PDG de l’entreprise française Soitec, important fournisseur de matériaux semi-conducteurs, la pénurie " devrait perdurer sur encore six à neuf trimestres ", le temps minimum nécessaire pour construire des usines, les équiper et commencer la production pour répondre à une demande en constante croissance. Il évoque également le problème de panne d’électricité que la chine connait depuis quelques semaines et qui bloque beaucoup de sites de production.

En effet, le pays du soleil levant fait face à des coupures d’électricité intensives du essentiellement à une pénurie de charbon et à une politique écologique probablement poussée trop rapidement. Selon Bloomberg, 70% de la production d’électricité en Chine dépend du charbon. Un combustible dont l’extraction a été ralenti pour des raisons écologiques alors que la demande en électricité est, elle, de plus en plus forte surtout depuis la sortie de la crise engendrée par le Covid-19. Des usines qui fournissent des composants pour Apple, Intel, Nvidia et Qualcomm sont alors forcées d’interrompre leurs lignes de production engendrant des retards montres de fabrications mais aussi de livraison.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article