Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Smartphone Labo

Google pénalise les sites Web diffamatoires en les supprimant de ses résultats de recherche

Google est en train de mettre à jour ses algorithmes de recherche pour empêcher certains sites de d'encobrer les résultats de recherche avec des allégations calomnieuses non prouvées sur des individus, rapporte le journal New York Times. Les changements font suite à une récente série de rapports du Times, qui ont trouvé un vaste réseau de sites qui publient des allégations diffamatoires non vérifiées et potentiellement dégradantes concernant des personnes, ainsi que beaucoup d'autres services promettant de supprimer le contenu incriminé des résultats de recherche moyennant des frais substantiels...

Le géant mondial de la recherche apporte une série de changements à son classement (SERP) pour lutter contre les sites en question, ce qui, selon le vice-président de Google pour la politique, les normes mondiales, la confiance et la sécurité, David Graff, devrait à terme avoir un "impact significatif et positif" pour les personnes concernées. Désormais, lorsque les utilisateurs signalent qu'ils ont été victimes de ces sites en utilisant son processus préexistant, Google enregistrera cette personne en tant que "victime connue" et "supprimera" automatiquement les résultats similaires pour le nom de cette personne, selon la même source.

C'est un changement important compte tenu du fonctionnement de ces sites malintentionnés, où les publications sont régulièrement extraites d'un site et republiées sur plus d'une douzaine d'autres. Le Times a même mené une expérience dans laquelle il a créé un tel article sur son propre journaliste, seulement pour voir une première récolte de cinq articles en générer 21 de plus sur un réseau de 15 sites. Les changements du premier moteur de recherche mondial pourraient aider à empêcher ces nombreux messages d'obstruer les résultats de recherche. Le journal a également rapporté que la suppression complète des messages lui aurait coûté environ 20 000 USD. Les sites et services individuels auraient facturé plus de 700 dollars pour faire supprimer chaque message.

Certains des changements seraient déjà entrés en vigueur, d'autres sont à venir dans les mois prochains, mais le New York Times rapporte que ses propres tests ont mis en évidence des problèmes initiaux avec l'approche. Bien qu'il indique que les publications ont "pour la plupart" disparu pour certains utilisateurs, il note que les modifications de Google ne semblent pas avoir détecté un nouveau site de diffamation, qui n'a peut-être pas encore reçu le volume de plaintes pour le mettre dans le collimateur du moteur. Cependant, pour d'autres personnes, le nouveau processus semble mieux fonctionner, les sites disparaissant de la première page de résultats de texte et d'image.

Cette décision représente le dernier changement par rapport au rôle autoproclamé d'origine de Google en tant que fournisseur impartial de résultats. En 2004, la société a déclaré que ses résultats étaient "générés de manière totalement objective et indépendants des croyances et des préférences de ceux qui travaillent chez Google". Mais au fil des années, cette position s'est assouplie, en particulier à la lumière d'une législation comme le " droit à l'oubli " de l'UE. Cela signifie que l'entreprise joue un rôle de plus en plus important sur le Web, avec plus de 90 % des recherches mondiales qu'elle gère actuellement.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article