Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Smartphone Labo

Au revoir Qualcomm, les Smartphones Oppo vont bientôt avoir leur propre processeur

Nouvelle puce Oppo 3 nm

Samsung est actuellement le premier fournisseur mondial de Smartphones Android. Le constructeur sud coréen propose, en effet, des mobiles à la fois jolis et performants. Mais ce n’est pas tout ce qui fait son succès, il possède des avantages concurrentiels considérables avec notamment sa propre filiale de fabrication d’écrans et des processeurs Exynos qu’il produit également lui-même. Aujourd’hui, il semble que d'autres producteurs de Smartphones aient réalisé l’importance de ces avantages dans le long et dur combat qu’ils mènent depuis des années contre le géant Samsung et certains ont décidé de se mettre à la fabrication, eux-mêmes, de puces pour leurs téléphones phares.

Ce fut le cas de Huawei avant de tomber dans tous un tas de problèmes juridiques et maintenant c’est le tour d’Oppo, l’un des principaux fabricants chinois de smartphones et le 4e mondial en terme de volume de vente. Apres beaucoup d’investissement et la débauche des meilleurs développeurs et experts en IA de Qualcomm, Huawei et MediaTek, le chinois compte développer des puces maison pour ses mobiles intelligents. Il prévoit, en effet, dans un futur très proche, d'utiliser ses propres SoC après avoir utilisé jusque-là des chipsets Snapdragon. Oppo va alors rejoindre le club de Samsung, Huawei, Apple et aussi Google qui a récemment présenté son Tensor SoC qui équipe sa nouvelle série de Pixel 6.

Que nous promet la future puce Oppo ?

Actuellement, le constructeur chinois utilise des puces de Qualcomm et MediaTek, comme tous les autres fournisseurs chinois de smartphones depuis la fameuse répression de Huawei. Selon un rapport Nikkei, Oppo développerait ses propres puces haut de gamme pour ses téléphones mobiles phares. Selon la même source, la stratégie du constructeur consiste à lancer des SoC personnalisés d’ici 2023 ou 2024 "en fonction de la vitesse de développement". Oppo voudrait même utiliser la technologie de gravure avancée 3 nm du Taiwanais TSMC pour ses puces. Il rejoindra alors le groupe Intel et Apple qui envisagent déjà sérieusement l’adoption de cette technologie de pointe dans la production de leur SoC.

Sachez également qu'Oppo partage sa chaîne d'approvisionnement avec plusieurs autres marques dont OnePlus, une de ses filières mais aussi Vivo et Realme. Il n'y a donc de fortes chances pour que ses futures puces maison se retrouvent également dans ces appareils. L’avantage est que la firme chinoise ne sera plus dépendante de son fournisseur de processeurs, elle concevra ses puces selon ses besoins de puissance, l’autonomie ou encore d’IA. Une sacrée concurrence pour les processeurs de Qualcomm mais aussi pour ceux de Samsung qui détiennent, actuellement, un quasi-monopole sur l’équipement en processeur des Smartphones Android. Oppo nous promet de la puissance, nous avons donc hâte de voir et de tester ce qu’il va nous proposer et utiliser les Smartphones qui seront équipés de ces nouvelles puces.

Un avantage concurrentiel mais pas sans risque

Penser et produire des SoC pour Smartphones est certes un grand avantage sur un marché de plus en plus concurrentiel mais cela reste cependant une activité assez complexe. Elle nécessite, en effet, des investissements en R&D et ingénierie importants et surtout continus puisque les besoins en puissance de nos appareils est elle aussi en constante augmentation. Ce n’est pas tout, elle nécessite également un bon personnel composé de développeurs processeurs, d’ingénieurs et d’experts en puces informatiques et en intelligence artificielle.

Mais même avec toutes les conditions réunies, se lancer dans la fabrication de puces pour appareils téléphoniques capables de concurrencer des fournisseurs mondiaux comme Qualcomm et Samsung n’est pas une mince affaire et présente même des risques assez importants. En effet, maitriser les différents composants d’un SoC et les optimiser pour faire de véritables machines de guerre performantes et stables n’est pas à la portée de tous. Xiaomi a conçu et publié un SoC bas de gamme appelé Surge S1 pour son téléphone économique Mi 5C en 2017, mais depuis lors, ses efforts de conception de puces se sont limités à des composants secondaires tels que les processeurs de signal d'image. Dernièrement, Google a également essayé avec sa puce Tensor qui équipe les Pixel 6 et Pixel 6 Pro mais l’expérience et trop récente, nous allons devoir attendre encore un peu pour faire nos tests et savoir si la firme de Mountain View a réussi son pari ou pas.

A LIRE : Samsung devient le leader mondial des semi-conducteurs et dépasse Intel

Quels sont les meilleurs Soc pour mobiles 2021 ?

En attendant l’arrivée de la puce Oppo, dans 2 ou 3 ans, faisons ensemble un tour du marché pour savoir quels sont les processeurs les plus performants du moment et quels sont les Smartphones qui en sont équipés ?

Vous le devinez bien sûr, les meilleures puces de cette année 2021 sont, sans conteste, le Snapdragon 888 de Qualcomm, l’Exynos 2100 de Samsung, le Kirin 9000 de Huawei HiSilicon et l’A14 Bionic d’Apple. Elles sont toutes basées sur l'architecture ARM et donc gravées en 5 nm. Elles prennent en charge les réseaux 5G Sub-6GHz et mmWave. Elles ont toutes des modems intégrés et embarquent des Octa-Core à l’exception de l’A14 Bionic qui est Hexa-core et son modem est externe…et elles équipent pour la plupart des Smartphones haut de gamme.

Nous retrouvons, le Snapdragon 888 dans des mobiles intelligents de marques différentes notamment dans le Xiaomi Mi 11, l’Oppo Find X3 Pro, l’Asus ROG Phone 5, les OnePlus 9 et 9 Pro et le Vivo X60 Pro Plus. L’Exynos 2100 est bien sûr le processeur de toute la série de Samsung Galaxy S21. Le Kirin 9000 équipe les Huawei Mate 40 Pro et Mate X2. Et pour finir, nous avons l’A14 Bionic, la puces dédiée aux Smartphones de la marque à la pomme et qui entre dans la composition de toute la gamme des iPhone 12.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article