Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Smartphone Labo

Samsung doit maintenant 10 dollars à tous les utilisateurs de Galaxy S4 pour des tests de vitesse louches

Samsung Galaxy S4

Samsung a accepté de payer 10 dollars à chaque personne ayant déjà acheté un Galaxy S4, modèle lancé en 2013. Ceci est apparemment dû à un procès de longue date pour un recours collectif de 13,4 millions de dollars alléguant que le fabricant numéro un mondial de Smartphones avait triché lors de tests comparatifs. Un verdict très intéressant dans le sens ou il intervient six ans après la sortie du GS4 et à l'heure ou tout est en train de changer sur le segment de la téléphonie mobile.

Selon le rapport, Samsung a ajouté du code source dans les appareils Galaxy S4 et ce code était capable de détecter si une application d'analyse comparative était en cours d'exécution sur le smartphone. Le code source a permis au Smartphone de fonctionner à une vitesse plus rapide uniquement lorsqu'une application d'analyse comparative était en action.

Le problème est apparu pour la première fois en 2014 et Samsung a affirmé depuis lors qu’il n’était pas légalement tenu de renseigner les consommateurs sur le code source lui permettant de manipuler les résultats de référence. Alors que Samsung s'en tient à leurs propos depuis cinq ans, le procès a affirmé que Samsung avait influencé négativement les décisions d'achat des consommateurs en faisant de fausses déclarations.

Le fabricant coréen a accepté "d'exiger de l'entité auprès de laquelle il achète les nouveaux smartphones Samsung qu'elle confirme qu'elle n'a pas été pré-chargée avec un logiciel permettant de détecter et d'améliorer les performances des applications d'analyse comparative."

Par conséquent, si vous faites partie de ceux qui ont acheté le Galaxy S4, Samsung vous contactera prochainement par courrier électronique pour vous informer du règlement et de la procédure à suivre pour demander le remboursement de vos 10 USD.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article